chatmots5

Gif_barre

les malheurs d'Aquarelle

Gif_barre

 

Tour_gestation_bord_fin

Gif_barre

Aquarelle_le_coeur_sur_la_brouette

Gif_barre

 

Chapitre 1 : Le Kidnapping

 trois_coeurs_gris

 

Vingt et un Septembre deux mille onze. C'est pourtant un beau matin d'automne, mais il suit une nuit sans sommeil pour ma maîtresse et pour moi.

  C'est alors que surgit de je ne sais où, dans mon semi-cauchemar de minette malade un "zhumain" qui arrive devant moi : c'est l'ami de la famille, mais je ne le reconnais pas, il vient nous aider. Je ne dois pas avoir toutes mes facultés à ce moment-là. Il m'appelle : "Aquarelle ?"

  Il a une idée derrière la tête.   Il vient me chercher.

  La veille, après une échographie urgente, le vétérinaire avait convenu avec ma maîtresse que je subirai une césarienne pour retirer de mes entrailles, le petit corps sans vie qui réduisait la mienne peu à peu.

 

  L'homme venant me chercher n'est pas cagoulé. Il s'avance vers moi, ses deux grandes mains tentaculaires en avant, mon panier de transport ouvert à ses côtés...

... Mais... C'est un kidnapping ! miaulais-je.

  Oh, mais il va vite déchanter, celui-là. Il va voir de quelles griffes je suis faite ! J'ai encore assez de force pour me défendre. Et me voilà sortant mon grand jeu de chatte indomptable : sifflements, feulements, ronflements, cache-cache, jeu du chat et de la souris. Dans cette situation, je suis plutôt la souris qu'on poursuit !

  Le "zhumain" ne parvient pas à m'attraper, ma panoplie d'intimidation marche.

  De guerre lasse, il s'en va chercher du renfort. C'est le vétérinaire chirurgien en personne qui arrive et j'entends qu'ils parlent entre eux : "Votre patiente, Aquarelle, ne veut pas rejoindre les urgences, je n'arrive pas à mettre la main sur elle..."

  "Laissez-nous faire", répond le second.

  Au début, c'est drôle, bien que je n'aie pas le coeur à rire parce que les forces ma lâchent. Je me plais à défier tout ce monde mobilisé pour moi, mais les choses se compliquent en cet enlèvement matinal. Le vétérinaire n'est pas venu seul. A ses côtés, son assistante, mais, le comble de tout, c'est qu'ils sont munis d'un filet pour ma capture... Oui, ils veulent me capturer !

Quel affront pour ma petite personne ! J'ai l'impression d'appartenir à la race des bêtes féroces qu'on pourchasse de la sorte. Quelle vexation ! Moi, jolie chatte de bonne famille, moi, Grande Championne d'Europe en expositions félines !

  C'en est trop. Mais... Je suis si fragile en ce moment...

  Ils sont plusieurs, plus, le filet...

  Je cède.

  Et me voici prisonnière dans mon sac.

 

 Gif_barre

 

Chapitre 2 : Retour dans La Tour d'Ivoire  

trois_coeurs_gris

 

  J'entrouvre mes paupières de plomb. J'entrevois des ombres "zhumaines" comme une danse étrange. On se presse autour de moi. Il semble que je reconnais mes kidnappeurs.

  Je n'ai plus peur. Je me rendors.

  Lorsque je reprends connaissance vraiment, je me retrouve chez moi comme par magie, douillettement installée. Ai-je vécu un cauchemar ?

  Ici pas de service d'accueil. Mes copains chats ont été précautionneusement éloignés dans un autre étage de "La Tour d'Ivoire".

 

  J'ai un joli point de bourdon sur mon ventre et "le bourdon" dans ma tête. Il paraîtrait qu'un grand couturier médical a cousu cette broderie sur mes entrailles.

  Jour après jour, pendant ma convalescence je repasse avec ma langue le pli que forme cette dentelle de ses cinq petits points. Je ne comprends pas bien ce qui m'est arrivé.

  La_c_sarienne_d_Aquarelle_21_Sept_2011

J'ai un joli point de bourdon sur mon ventre et"le bourdon"dans ma tête

 

Gif_barre

 

Chapitre 3 : Les Confidences

trois_coeurs_gris

 

  Mais parlons de ces moments difficiles.

  Ma maîtresse et moi avons passé ce qu'on nomme une nuit blanche. Mais la mienne était noire, j'avais mal et ne comprenais pas ce que je vivais dans mon petit corps de minette.

  Elle ne m'a pas lâchée une seconde, les nuits suivantes non plus. Nous n'avons jamais été aussi proches l'une de l'autre. Je me blottissais, me collais contre son corps chaud de "zhumain", j'avais froid. Je léchais sa main qui me caressait, enfouissais ma tête dans son cou, et ronron et ronron. Des ronrons de mal-être certainement.

  Elle me chuchotait des mots d'une voix plus douce que de coutume pour me rassurer et se rassurer elle même. Moi, je lui répondais avec une toute petite voix, presque une plainte. Si elle avait eu le pouvoir d'absorber ma souffrance comme une éponge ou de quelque moyen que ce soit, elle l'aurait tenté.

  De toute façon, il fallait attendre le lendemain sans boire, ni manger...

  Régulièrement, elle partait consulter l'horloge qui égrenait trop lentement ses heures. Elle comptait même sur ses doigts combien d'heures il restait, c'était plus sûr ! Mais la nuit n'en finissait pas de nous faire attendre.

 

  De l'autre côté de la pièce-nurserie où on m'avait isolée, derrière la porte, mon fiancé Ermès est resté là, en silence, toute la nuit durant. Il sentait bien qu'il se passait quelque chose d'inhabituel, alors que les deux autres chats dormaient paisiblement.

  Ma maîtresse le flattait par une petite caresse rapide sur sa tête : "Va te coucher, Ermès, je veille sur ta Belle."

  Moi aussi, je ressentais sa présence de l'autre côté de cette porte. Cela me donnait un certain courage.

 

Gif_barre

 

 Chapitre 4 : Revenons à ma Gestation

trois_coeurs_gris

 

Ma maîtresse s'était bien aperçue que mon ventre ballotait légèrement, que mes tétons rosissaient et que je mangeais comme quatre.

  Mais il est vrai que, depuis un an dans ma vie de jeune fiancée, je ne me décidais pas à devenir une maman chatte. Ma maîtresse m'avait pourtant offert un amoureux. Elle a donc été bien surprise et bien contente devant l'image que lui renvoyait l'échographie.

  Le chaton devait naître début Octobre. Toute La Tour d'Ivoire s'est embrasée de bonheur lorsque tous ont appris l'heureux événement. Ca miaulait de joie de partout dans la Tour !

  Je devenais alors la future Maman Chatte, j'étais une Reine. On avait beaucoup d'égards pour ma petite personne. On me respectait. Ermès ne me coursait plus.

 

  Les soirs, lorsque nous nous retrouvions toutes les deux, un rituel commençait entre ma maîtresse et moi. Je me calais contre elle, et celle-ci caressait, en effleurant comme dans un souffle, la rondeur de mon petit ventre. Elle me parlait d'une voix douce et moi je ronronnais de quiétude.

  Hélas ! Nous ne pensions pas dans ces instants-là que depuis quelques jours, il y avait le silence dans mon ventre rond que ma maîtresse continuait à caresser tout doucement. C'est vrai, je n'avais plus pris de poids depuis quelques jours...

  Dès lors, cette attente heureuse se transforme tristement. Petits et grands projets s'écroulent.

  Les noms de chatons avec la lettre G (lettre de l'année 2011) soigneusement choisis s'envolent. Il n'y a plus eu de Garance, de Graine de Lune, de Galaxie, de Gulliver, de Grain d'Amour...

  Les noms de chatons avec la lettre G se nappent d'ombre. Ce sera Gachis, Gribouillis, Grand Oubli, Grand Adieu.

 

Ma_premi_re_et_derni_re_gestation_Sept_2011

Ma première et dernière gestation j'étais si fière d'être bientôt maman

 

Gif_barre 

 

Chapitre 5 : Ma Maîtresse est en Tristesse 

trois_coeurs_gris

 

  Ma maîtresse est "en tristesse" mais, lorsque je suis là devant elle, ses yeux redeviennent rieurs, car je suis vivante !

 

  La vie reprend doucement son cours et bientôt, bien que je sois une Minette très sage, dit-on, je serai de connivence avec les autres copains chats pour faire les quatre cents coups.

  Nous sommes si heureux tous ensemble dans notre Tour d'Ivoire !

  D'ailleurs, à cette heure, j'ai déjà reniflé le museau de mon fiancé Ermès qui ne comprend pas à son tour ce qui lui arrive, en voyant mon indifférence pour lui à présent.

 

Ah, l'Amour a ses hauts et ses bas !

Signature_d_Aquarelle_TAY_S_CHERRY_MOON Patte_d_Aquarelle

 

Paulette B.

écrit en Septembre 2011

hlbmx5j2